Le 9 juillet l’Assemblée Nationale a voté une loi mettant fin à l’état d’urgence sanitaire, laissant la possibilité d’un retour limité au confinement pour des zones restreintes en cas de reprise de la contamination ; voir ici :

Conséquemment, nous ne sommes plus actuellement soumis à des mesures restrictives ayant force de loi. Il reste des recommandations comme celles qui ont été formulées pour les entreprises et les commerces (distance minimum recommandée d’un mètre entre personnes, port du masque si impossible, etc.) .

La sagesse impose, bien entendu, d’éviter de participer à des reprises de contamination. Dans cette perspective, nous conserverons pour les cultes de cet été un certain nombre de mesures :

  • usage du gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains à l’accueil ;
  • feuille d’émargement à l’accueil (noms et numéros de téléphone), permettant un contact rapide en cas de contamination, feuille détruite après 3 semaines ;
  • les recueils de cantiques posés sur une table ou sur les bancs ;
  • éloignement d’au moins 3 mètres (voire plus) du prédicateur par rapport à l’assistance ;
  • pas de chants à pleine voix sans masque ;
  • port du masque recommandé ;
  • pas de Sainte Cène ;
  • nettoyage des surfaces de contact après le culte.

Si la chaleur devient forte, le port du masque peut devenir difficile ; en ce cas, nous augmenterons substantiellement la distance de sécurité.

Nous espérons évidemment retrouver des conditions favorables au plus tôt possible, et invitons tous les fidèles et participants aux cultes à faire preuve de responsabilité pour que tout se passe bien et aussi pour permettre à chacune, chacun de venir participer à un culte sans crainte et en confiance.

Des mesures similaires seront mises en place lors de l’Assemblée Générale (le 5 septembre après-midi).

Partager