Secrétariat: 05 56 52 60 47 Urgences/Obsèques: 06 98 47 88 82

Prédication du 10 février 2019 au temple de Talence et du 24 février 2019 au temple de la Bastide 

de Mustapha Aliouat, prédicateur laïque de l’Église Protestante Unie de Bordeaux

Lectures bibliques

Matthieu 7 : 24-29

24. « Ainsi, quiconque écoute ce que je viens de dire et le met en pratique sera comme un homme intelligent qui a bâti sa maison sur le roc.

25. La pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s’est abattue sur cette maison, mais elle ne s’est pas écroulée, car ses fondations avaient été posées sur le roc.

26. Mais quiconque écoute ce que je viens de dire et ne le met pas en pratique sera comme un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.

27. La pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s’est abattue sur cette maison et elle s’est écroulée : sa ruine a été complète. »

28. Quand Jésus eut achevé ces instructions, tous restèrent impressionnés par sa manière d’enseigner ;

29. car il n’était pas comme leurs maîtres de la loi, mais il les enseignait avec autorité.

Jacques 1 : 16-17

16. Ne vous y trompez pas, mes chers frères :

17. tout don excellent et tout cadeau parfait descendent du ciel ; ils viennent de Dieu, le créateur des lumières célestes. Et Dieu ne change pas, il ne produit pas d’ombre par des variations de position.

Jacques 1 : 22 – 25

22. Ne vous faites pas des illusions sur vous-mêmes en vous contentant d’écouter la parole de Dieu ; mettez-la réellement en pratique.

23. Car celui qui écoute la parole sans la mettre en pratique ressemble à un homme qui se regarde dans un miroir et se voit tel qu’il est.

24. Après s’être regardé, il s’en va et oublie aussitôt comment il est.

25. En revanche, il y a celui qui examine attentivement la loi parfaite qui nous procure la liberté, et il s’y attache fidèlement ; il ne se contente pas de l’écouter pour l’oublier ensuite, mais il la met en pratique. Eh bien, celui-là sera béni dans tout ce qu’il fait.

Un bunker qui s'enfonce sur une plage de sable
@Pixabay/EPUdB

Voici une parabole bien connue. A première vue c’est une histoire simple et facile. Elle est à la portée des enfants, comme des adultes. Mais comme toute histoire bien connue le risque est qu’elle ne retienne plus notre attention, ni notre intérêt.

Jacques le Juste nous parle dans son Épître, de miroir pour retenir la Parole de Dieu.
Le miroir objet de luxe pour les patriciennes et objet sacré pour certaines religions comme le Shintoïsme, avec le sabre et le joyau.  

C’est pourquoi, chers amis, nous sommes encouragés à redoubler d’effort pour entendre à nouveau, cette parabole sur l’attitude de deux individus. Et d’une catastrophe.

Mais cette parabole si connue est-elle si simple ?

Les questions que pose le Christ sont toujours plus complexes qu’on n’y croit ! Plus difficile à y répondre ! Car déroutantes. Le Christ ne parle jamais pour plaire à son public, ni pour ne rien dire. Il est direct. Il n’utilise jamais de circonvolutions. A chacune de ses prédications, le Christ interpelle, déstabilise, provoque ses interlocuteurs et les invite toujours à se positionner.

C’est pourquoi à chaque lecture des Saintes Écritures nous sommes invités à réfléchir sur notre façon de vivre notre foi. Et à répondre à l’appel du Christ.  Comme par exemple : « Qui dites-vous que je suis ? »  Ou plus loin, à Kephas (le roc en araméen), Simon Barjona (fils de Jonas, le révolutionnaire) « m’aimes-tu ? ».

Alors qui sont les vrais acteurs de cette histoire fictive ? De quoi s’agit-il ? Que veut nous enseigner le Seigneur ?

Certainement pas sur les risques d’investissement dans l’immobilier. Ni de la nécessité de contracter une assurance contre les catastrophes naturelles. Ces deux maisons, cette tempête, ne sont qu’accessoires.

Une lecture littéraliste de la Bible ne nous est d’aucune aide. Car elle mène à des impasses.

Quel est le personnage principal dans cette parabole ? Le sage ou l’insensé, le fou ?

Le Christ veut attirer notre attention sur le profil du sage et de l’insensé ! Il invite d’emblée ses auditeurs à se positionner.  A répondre à sa question subliminale, «êtes-vous sages ou insensés ?»

Mais qu’est-ce qui distingue ces deux hommes ? Le sage entend la parole de Dieu et la met immédiatement en pratique. Le fou l’entend aussi et construit aussi une maison.

Mais il y a une différence : il ne prend pas la peine de faire des fondations. Un détail qui va lui coûter cher. Sans dynamite, ni marteau-piqueur, construire sur le roc, c’est dur et long ! Trop long ! Sur le sable, c’est facile et rapide. Voilà en apparence un bon business plan !

C’est deux hommes ont une technique, une approche au temps et à la difficulté radicalement différente.  Et leur rapport à la Parole du Christ est aussi très opposé.

  • Pour le sage, il n’y a rien de durable, ni de solide, sans peine, ni patience.
  • Pour l’insensé il n’y a rien de rentable sans la rapidité.

Voilà ce qui fait la différence entre le sage et le fou.

« La hâte est la mère de l’échec. » Hérodote

Mais, chers amis, le plus important ce n’est ni la maison sur le roc, ni même le sage qui écoute et qui met en pratique la Parole.  L’élément central de cette parabole est la Parole du Christ. Parole protectrice. Parole régénératrice. Parole consolante.

Parce qu’elle est source de toute sagesse. De toute vie. Car en elle (en lui) réside la vie éternelle. Jean 11 : 25

Le temps a eu raison de nombreux édifices antiques : l’Acropole d’Athènes, le splendide palais d’été, le yihéyuàn, (le jardin de la clarté parfaite) splendeur de la civilisation chinoise détruit par la barbarie en 1860. (Victor Hugo).

Toute œuvre humaine passe, par l’épée ou par le vent de l’Histoire.

« Vanité des vanités tout est vanité…  » Eccl. 1 : 1 à 2 

Ce qui compte, ce n’est pas de construire, même si c’est utile. Notre œuvre ne durera qu’un temps. C’est de s’appuyer sur la Parole du Christ. C’est de vivre de sa Parole. Ainsi cette parabole s’adresse à tous ceux qui construisent et ceux qui ne peuvent pas construire à cause d’une incapacité (manque de moyens, grand âge, infirmité, maladie…)

« Toute chaire est comme l’herbe, toute sa gloire comme la fleur de l’herbe » 1 Pier 1 :24.

La Parole de Dieu est solide comme un roc. Elle est immuable, impénétrable, indestructible. Rien ne la brise, mais tout se brise contre elle. Elle seule peut résister à toute épreuve. L’épreuve est toujours inattendue, soudaine, violente, injuste. La Parole seule, nous donne la force de rester debout, lorsque tout s’écroule. De continuer à croire quand le vent du pessimisme souffle fort. Tels des naufragés sur le toit de leur maison, ou sur une embarcation à la dérive, qui attendent d’être hélitreuillé par hélicoptère pour être secourus, accrochons-nous à ce qui nous élève vers Dieu, c’est à dire sa Parole, et délestons-nous de nos amertumes, nos remords et nos regrets.

Il faut de l’humilité pour obéir, abandonner ce qui nous retient et nous accrocher à l’espérance.

« Je lève mes yeux vers les montagnes… d’où me viendra le secours ? Le secours me vient de Dieu, qui a fait la terre et les cieux. » Psaume 121

Le message du Christ est : ne pas pratiquer sa parole, ne pas la vivre, c’est insensé ! C’est de la folie ! C’est non seulement dommage, mais aussi tragique ! Cette parabole nous parle de ce qu’est la puissance de la Parole et l’impérative nécessité d’y obéir. Ce n’est ni une option, ni une suggestion. C’est une nécessité vitale.

L’apôtre Paul nous recommande de ne pas être emportés par tout vent de doctrine.  Notre foi doit reposer sur la Parole seule. Nos valeurs doivent être bâties sur la Parole sainte. Notre œuvre construite sur Christ fait naître en nous l’humilité et la fraternité. Mais bâtie sur nous même et seulement pour nous même, elle engendre l’orgueil, la compétition et le conflit. Seule l’humilité crée les conditions d’un véritable dialogue, d’une authentique écoute et d’une réelle fraternité. Mettre la parole du Christ en pratique, c’est lui obéir. C’est ça, faire sa volonté.
Une foi sans obéissance, sans recherche, ni désir, est une foi inutile.

Admettre que quelque soit notre statut, nos compétences, nos moyens, aucun d’entre nous ne peut éviter les épreuves de la vie. Car aucun homme-femme n’est ni tout puissant, ni super malin. Si vous n’êtes pas convaincus, allez plus souvent chez le dentiste et lisez tous les Gala, Voici ou Paris-Match. Vous verrez que des stars, des têtes couronnées, des personnages richissimes sont aussi éprouvés que tous les simples mortels.

« Qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur d’eau qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. ». Jacques 4 : 14.

Reconnaître notre fragilité et la souveraineté de Dieu, voilà les fondations de la foi chrétienne. Reconnaître la bonté de l’Éternel même dans l’épreuve, c’est faire un grand pas vers l’humilité et le pragmatisme. Alors la tyrannie du moi et le tribunal intérieur, feront place à la paix de Dieu.

« La vraie paix, c’est la paix dans la tempête et la tranquillité dans le désastre. »
page 143 – La force d’aimer – Martin Luther King.

Quelques soient nos épreuves, nos tempêtes, nous aurons cette assurance que l’Éternel posera son regard sur nous. « L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement » Psaume 145 : 18.

Parce que notre Dieu est le Dieu de l’Espérance, il veut nous donner de l’avenir.
Le Christ Verbe de Dieu, Parole de Dieu, l’Étoile du Matin, est le seul espoir de l’Humanité.  C’est lui notre avenir. Car il est la vie.

Nous sommes encouragés à bâtir tout projet sur Christ et pour Christ ; familial, professionnel et communautaire. Christ est le roc, le rocher, duquel jaillit l’eau dont on a besoin.  Lui seul peut désaltérer notre âme, même dans la traversée de nos déserts.

« Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent, travaillent en vain » Psaume 127 : 1

« Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point.». Matth. 24 : 35

Partager
risus. ut fringilla Sed eleifend tempus
Fermer le panneau
Illustration d'un crayon qui écrit
Les annonces pour la semaine
image espaceur

Trouvez rapidement, en un clin d’œil, où vous pouvez participer à un culte de l’Église Protestante Unie de Bordeaux !

image espaceur

« SPÉCIAL CE MOIS« 

Les paroisses de l’Église Protestante Unie de Bordeaux, dans les différents secteurs, vous proposent des événements culturels, des conférences, des concerts… Vous êtes ici au bon endroit pour toujours trouver un résumé des activités et événements « spéciaux » du mois, avec les renseignements précis pour les noter dans votre agenda. Nous vous espérons nombreux à en profiter !

image espaceur

CENTRE CULTUREL HÂ 32

Nous vous invitons à découvrir notre page consacrée au Centre Culturel Hâ 32 où vous trouverez également le programme des réunions MIDI-14h et des conférences.

image espaceur

CAMPS DE SKI 2020

Du 9 au 15 février 2012, un séjour à la neige est organisé par l’Église au chalet Lum d’Amont à Montferrier (09) pour les jeunes de 8 à 17 ans. Pour plus de renseignements, consultez le site de la Région Sud-Ouest de l’Église Protestante Unie

image espaceur