Le dimanche 27 septembre 2020, l’Église Protestante Unie de Bordeaux Mérignac a dit « Au revoir » au Pasteur Pascal Vernier, qui a pris sa retraite bien méritée, et a souhaité la « bienvenue » au Pasteur Eric de Bonnechose à l’occasion d’un culte spécial qui s’est tenu exceptionnellement à la Chapelle Jasmin pour pouvoir accueillir en de bonnes conditions sanitaires les nombreux paroissiens de Mérignac et des autres secteurs de l’Église Protestante Unie de Bordeaux, venus participer à ce moment convivial.

Voici deux extraits de ce culte ainsi que quelques photos souvenir.

Nous souhaitons à Pascal et Arlette Vernier beaucoup de bonheur pour cette nouvelle étape de vie et espérons bien entendu les revoir très souvent à l’occasion de nos cultes dans les différents secteurs de l’EPUdB.

Pascal et Arlette Vernier
Pascal et Arlette Vernier lors du culte spécial du 27 septembre 2020

Lecture biblique

Matthieu 21 : 28-32

28. « Que pensez-vous de ceci ? ajouta Jésus. Un homme avait deux fils. Il s’adressa au premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans la vigne.” —

29. “Non, je ne veux pas”, répondit-il ; mais, plus tard, il changea d’idée et se rendit à la vigne.

30. Le père adressa la même demande à l’autre fils. Celui-ci lui répondit : “Oui, père, j’y vais”, mais il n’y alla pas.

31. Lequel des deux a fait la volonté de son père ? » — « Le premier », répondirent-ils. Jésus leur dit alors : « Je vous le déclare, c’est la vérité : les collecteurs d’impôts et les prostituées vous précèdent dans le Royaume de Dieu.

32. Car Jean-Baptiste est venu à vous en vous montrant le juste chemin et vous ne l’avez pas cru ; mais les collecteurs d’impôts et les prostituées l’ont cru. Et même après avoir vu cela, vous n’avez pas changé intérieurement pour croire en lui. »

Prédication du pasteur Pascal Vernier

Prédication du pasteur Eric de Bonnechose

Sur l'air de « Entonnons un saint cantique »

Texte d’Anne et d’Eric, chanté par l’assemblée à l’issue du culte

  1. L’heure de la retraite sonne, et tous les paroissiens frissonnent
    Un seul vous manque : tout est dépeuplé.
    Plus de voix qui nous entonne, aussi puissante que le trombone,
    On finissait par s’y habituer !

    Refrain :
    Courons à Ambarès saluer sans paresse, Pascal, Arlette et leurs plantules
    S’il plaît à Dieu, ils pousseront des cris d’allégresse.

  2. Si l’on cherche dans la Bible le passage le plus terrible
    Toujours actuel et percutant.
    Y a pas à rater la cible, Ésaïe est le seul possible, et 58 est épatant !

    Refrain :
    Le jeûne qui plaît à Dieu, toujours et en tout lieu
    C’est de délier, de libérer, de rassasier les pauvres et les malheureux.

  3. Esprit de Pascal, rayonne ! Soyons tous de fins bricoleurs
    Et les bâtiments seront nickel.
    Esprit de Pascal, résonne ! Soyons tous de vivants conteurs
    Et nos cultes seront pleins de sel.

    Refrain :
    Courons à Ambarès saluer sans paresse, Pascal, Arlette et leurs plantules
    S’il plaît à Dieu, ils pousseront des cris d’allégresse.

Partager