Alain Pelissier, président du conseil régional de l’Église Protestante Unie Sud-Ouest: « A la toute fin du discours inaugural au synode d’Orthez sur la montée des populismes, j’indiquais qu’il fallait reconnaître que notre église patine.  Nombre de chiffres, de situations dessinent les contours de nos difficultés… »

Lire la suite sur le site régional

Partager