Le protestantisme français mobilisé

Après le vote en première lecture à l’Assemblée nationale, la Fédération protestante de France voit toujours dans ce projet de loi « un ensemble discriminant et stigmatisant ».

Depuis plusieurs semaines, le protestantisme français est mobilisé au sujet du « Projet de loi confortant le respect des principes de la République ».

A l’issue du débat à l’Assemblée nationale, la Fédération protestante de France (FPF) se réjouit d’avoir été entendue sur quelques points ce dont elle sait gré aux parlementaires. Toutefois, le projet de loi tel que proposé présente toujours les mêmes défauts que la FPF dénonce encore aujourd’hui :

  • un ensemble, encore augmenté, de nouvelles contraintes, sans aucun rapport avec la lutte contre le terrorisme,
  • un contrôle accru de l’Etat sur toutes les associations,
  • l’accroissement spécifique des contraintes à l’encontre des associations cultuelles et à objet cultuel,
  • une immixtion dans l’autonomie interne des cultes,
  • un contrôle quasi-général des fonds provenant de l’étranger,
  • des sanctions accrues pour les responsables des associations.

Le protestantisme français réaffirme donc sa vive inquiétude concernant ce projet de loi. Il entend poursuivre activement son plaidoyer notamment auprès du Sénat.

En savoir plus :

Premier volet du plaidoyer – janvier 2021

Deuxième volet, mise à jour du plaidoyer – mars 2021

Tribune commune aux chrétiens, publiée à la UNE du Figaro le 10 mars 2021

Partager