Secrétariat: 05 56 52 60 47 Urgences/enterrement: 06 98 47 88 82

“ Vous avez reçu un Esprit d’adoption par lequel nous crions : Abba, Père ! ”

Par ces mots l’apôtre Paul veut nous dire en quoi consiste la vie du chrétien, la vie avec l’Esprit de Dieu. Ce qui tombe assez bien pour ce temps de Pentecôte, où l’on célèbre la venue de l’Esprit Saint sur les disciples du Christ

“ Vous avez reçu un Esprit d’adoption ”

Que signifie, au fond, cette expression ? Nous avons quelques idées, ou quelques souvenirs, de ce que peut être l’Esprit, l’Esprit Saint de Dieu : une force, un élan, une lumière que Dieu nous donne. Un peu insaisissable, mais réel, comme l’élan de l’amour est insaisissable et réel à la fois. Le récit de la Pentecôte, dans le livre des Actes des Apôtres, décrit l’Esprit Saint comme une énergie donnée pour le témoignage chrétien, pour que les chrétiens sortent de leurs craintes et de leurs frontières habituelles pour parler de Jésus-Christ à tous les hommes.

Quant à l’adoption, nous savons un peu ce que c’est, même si on n’ose pas toujours en parler. On sent bien tout ce qu’il y a d’intime, de très essentiel, de difficile aussi, dans cette aventure familiale particulière. En France, près de 4 000 enfants sont adoptés chaque année. Des enfants orphelins, ou abandonnés par leurs parents, trouvent un nouveau foyer qui désire les accueillir, les reconnaître pleinement comme leurs enfants. Une expérience où se mêlent la souffrance, l’attente, l’émotion, les surprises, les joies, les combats, l’échec parfois, la consolation souvent.

Dans sa lettre aux chrétiens de Rome, l’apôtre Paul pense moins à l’adoption d’enfants qu’à l’adoption d’adultes. Cela nous paraît curieux aujourd’hui, mais c’était une pratique romaine de son époque. Ceux qui ont vu le film “ Ben-Hur ” peuvent s’en faire une idée. Dans ce film, Ben-Hur est un juif, condamné à l’esclavage dans les galères romaines. A l’occasion d’une bataille maritime, il sauve la vie du commandant du navire, un général romain. Par reconnaissance et par amitié, ce général l’adopte alors comme fils. Désormais Ben-Hur jouit de tous les droits et de tous les devoirs d’un fils de romain ; il porte l’anneau donné par son nouveau père, il devient héritier de ses biens et de sa renommée.

Lire la suite de prédication du Pasteur Eric de Bonnechose apportée à l’occasion de la Pentecôte 2015 à l’Église Protestante Unie de Bordeaux

Partager
Fermer le menu
Fermer le panneau
Illustration d'un crayon qui écrit
Les annonces pour la semaine
Un calendrier d'avent
Conférences, concerts, événements spéciaux....