Mot du Président du CCL

« La liberté de culte ne se limite pas au droit de tout individu d’exprimer les convictions religieuses de son choix dans le respect de l’ordre public (mais) comporte également, parmi ses composantes essentielles, le droit de participer collectivement, sous la même réserve, à des cérémonies, en particulier dans les lieux de culte ».

Le principe de la liberté de culte a été rappelé par le Conseil d’État. L’avocat Henri de Beauregard dans un entretien donné au Figaro daté du 18 mai considère que

« c’est une ordonnance importante, qui fera date. Elle rappelle que la liberté de culte n’est pas seulement un laisser-faire : c’est un droit, c’est à dire une garantie. »

Le principe est posé, il est rappelé, c’est une bonne nouvelle.

C’est une bonne nouvelle MAIS il y a encore beaucoup à préciser avant de nous retrouver dans nos temples. Cette liberté de culte s’accompagnera sans aucun doute d’un protocole.

Dans la video ci-dessous, le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France revient sur LCI sur cette attente.

Il nous faudra organiser l’accueil, les gestes barrières, les sens de circulation, les espaces, tout.

Comment ? Quid de la Sainte Cène ? Lorsque nous aurons les préconisations, nous pourrons enfin envisager une date pour nous retrouver.

Nous nous reverrons bientôt. Nous avons hâte.

Henri Seillan

Temps de prière

Le groupe des liturges du Temple du Hâ vous invite à un temps de prière connecté et en video dimanche 24 mai à 18 h 30. Il sera animé par Sophie Horstmann sur la plateforme ZOOM.

Vous avez reçu par mail les informations pour vous y connecter. Si vous n’êtes pas inscrit-e à la Newsletter, contactez-nous !

Mot du Trésorier

« Recommande à ceux qui possèdent les richesses de ce monde de ne pas s’enorgueillir ; dis-leur de ne pas mettre leur espérance dans ces richesses si incertaines mais en Dieu, qui nous accorde tout avec abondance, pour que nous en jouissions. Dis-leur de faire le bien, d’agir en tout avec la plus grande bonté, d’être généreux et prêts à partager avec autrui. Qu’ils s’amassent ainsi un bon et solide trésor pour l’avenir, afin d’obtenir la vie véritable. » (1 Tim 17-19)

En cette période de confinement où la vie d’église est plus individuelle que rassemblée, il est fondamental pour notre communauté de poursuivre le versement de notre offrande. Nos engagements courants continuent : le financement de la formation des pasteurs, leur rémunération, leur retraite, l’entretien de nos bâtiments, temples, presbytères et autres locaux, le salaire des salariés, secrétaires, comptables, et personnels d’entretien…

Trésorier, la vision que j’ai sur les offrandes rassemblées est bonne. A ce titre, j’observe que les dons arrivent, à un rythme qui s’est malgré tout considérablement ralenti. Aussi, et comme je ne souhaiterais pas devoir vous demander un effort plus vigoureux cet automne, je vous demande dès aujourd’hui de penser à votre église dès la lecture de ce message. Je vous invite à faire un don. Tout don est un beau don, car l’effort fait est le même pour chacun. 

Pour le versement de votre offrande, vous pouvez transmettre un virement via votre banque ou l’application de votre banque depuis votre téléphone, faire un don avec votre carte bancaire depuis le site internet de l’Église, envoyer un chèque par la poste. Toutes ces possibilités vous permettent de donner de chez soi. 

Merci de votre générosité.

Jean-Baptiste Rozier

Partager