Compte-tenu de l’évolution de la crise sanitaire, le Synode national s’est réuni en différents lieux géographiques par visioconférence sur une seule journée, le samedi 24 octobre. Voici le message qu’il adresse aux Églises locales et paroisses de l’Église protestante unie de France.

Le Synode national de l’Église protestante unie de France (EPUdF), réuni le 24 octobre 2020 à Paris en multiplex veut tout d’abord exprimer sa reconnaissance à Dieu pour les biens dont il nous comble.

C’est Lui qui nous tient unis les uns aux autres.

Reconnaissance à Dieu qui fait toutes choses nouvelles. Il ouvre un chemin là où tout est bloqué. Il remet debout ceux qui sont tombés. Dans l’épreuve que nous vivons collectivement, alors que le désespoir rôde, nous vivons et réaffirmons notre espérance.

C’est dans cette espérance que nous voulons évoquer la tragique actualité récente. 

L’assassinat de M. Samuel Paty par une personne fanatisée a bouleversé la France. C’est un acte ignoble, épouvantable. La juste réponse ne peut pas être d’assigner les croyants à vivre leur foi dans la seule sphère privée. D’une part parce que les croyants ne sont pas des fanatiques. Le fanatisme est une maladie de l’idéologie. Et d’autre part parce qu’au contraire, il faut parler davantage de religion et de foi, il faut débattre, il faut mettre de la raison, de l’intelligence, de la théologie dans l’espace public, croiser les regards et les domaines scientifiques, exercer une critique des exposés dogmatiques.

Ce qui alimente le fanatisme, c’est la simplification, la généralisation et l’inculture.

L’Église protestante unie a un rôle à jouer dans la construction d’une société immunisée contre ce poison. Dans la vigilance et l’espérance, marchons en confiance et avec courage dans la communion donnée par Dieu.

C’est pourquoi le Synode

– demande au Conseil national de relayer cette interpellation auprès de la Fédération protestante de France et du Ministre de l’Intérieur, et d’être force de proposition en ce sens.

– demande au Conseil national d’élaborer des outils de réflexion afin d’aider les Églises locales et les paroisses à travailler ces questions et à être témoins auprès des autres communautés de foi.

– demande aux Églises locales, paroisses et conseils régionaux de l’EPUdF d’interpeller préfets et élus sur ce sujet, et de prendre une part active aux débats et aux réflexions.

Source : https://www.eglise-protestante-unie.fr/actualite/message-du-synode-national-22785-n1325

 

Message d'ouverture d'Emmanuelle, présidente du Conseil national

Partager