Culte spécial confinement du 8 novembre 2020 au Temple du Hâ, diffusé en live sur Facebook. Prédication : Pasteure Françoise Vinard.

Lecture biblique

Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : ‘Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, l’auteur de la création de Dieu :  Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche.  En effet, tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.

Je te conseille donc d’acheter chez moi de l’or purifié par le feu afin que tu deviennes vraiment riche, des vêtements blancs afin que tu sois habillé et qu’on ne voie plus la honte de ta nudité, ainsi qu’un remède à appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi, je reprends et je corrige tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle et repens-toi !

 Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi.   Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.  Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises. »

Apocalypse 3 : 14 à 22

Chers amis,

Ces derniers temps, il vous est peut-être arrivé avant de franchir les portes d’un lieu dit sensible, d’être gentiment conviés à prendre votre température  et à l’écrire sur un petit cahier…

Dans notre texte, il est question de température ! De froid, de bouillant et de tiède.

Un peu de culture biblique

D’abord un peu de culture biblique : notre texte est situé dans le livre de l’Apocalypse, tout à la fin de votre Bible. Qui parmi vous a lu le livre de l’Apocalypse ? Certainement peu d’entre nous !!

Un livre compliqué, rebutant, qui annonce des catastrophes écologiques épouvantables, une fin du monde imminente (en ce moment, on n’a pas besoin de ça !). Savez-vous que Jean Calvin lui–même a commenté tous les livres du Nouveau Testament excepté…  le livre de l’Apocalypse ! Il devait avoir ses raisons.

Je dirais simplement deux choses : avant de nous lancer dans la lecture de l’Apocalypse, il vaut mieux avoir une bonne connaissance des prophètes de l’Ancien Testament (Ésaïe, Ezéchiel, Daniel, Amos, Zacharie…même langage symbolique, mêmes codes). Puis, dans le livre de l’Apocalypse, sans chercher bien loin, nous découvrons de très belles choses, des promesses magnifiques, qui nous apportent de l’espérance :  l’humanité va certes vers un jugement mais… un jugement libérateur, qui va nous délivrer définitivement du mal : un jour chers amis, le mal sera vaincu, le mal ne régnera plus… Tel est le message de l’Apocalypse  (Et en ce moment, on en a bien besoin !)

Capture d'écran d'une vidéo Facebook
Culte du 8 novembre 2020 à regarder sur Facebook. Prédication à partir de la minute 24 !

Voici une lettre adressée à une église, une communauté comme la nôtre, qui se situe à  Laodicée. Qui connait la situation géographique de Laodicée ? En Turquie, aujourd’hui, il ne reste que des ruines car cette ville, paraît-il prospère, a été détruite par plusieurs tremblements de terre….

Maintenant, je vous invite à quitter provisoirement  la Turquie, pour nous rendre en Anjou, à Angers …. visiter  les fameuses tapisseries de l’Apocalypse  exposées dans le château d’Angers.  Je suis sûre que certains parmi vous ont eu la chance de les admirer… Magnifiques ! Elles datent du 14ème siècle.

Tenture de l'Apocalypse d'Angers. Détail : les 7 Eglises
Tenture de l'Apocalypse d'Angers. Détail : les 7 Églises @wikipedia.org

L’une d’elles illustre notre texte : à gauche, nous apercevons Jean, l’auteur du livre (certainement pas l’apôtre du Christ, il s’agit ici d’un autre Jean), il est debout, tient dans sa main droite un rouleau et  s’adresse à  sept églises, exactement identiques, et sur chacune d’elle veille un petit ange !  Nous connaissons le nom de ces églises, puisque Jean a écrit à chacune d’elles : Ephèse, Smyrne, Pergame (toutes les trois au bord de la mer Egée, face à la Grèce), Thyatire, Sardes, Philadephie et…. Laodicée.

Jean écrit à l’ange de l’église de Laodicée : écrire à un ange, c’est un peu surréaliste ! En général, c’est le contraire ! En plus Jean écrit à l’ange d’une église !! J’avais oublié que les églises pouvaient avoir un ange !  

Ce matin, je vous invite à  cheminer avec 3 mots:

  • tiède,
  • besoin,
  • porte

Tiède : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, l’auteur de la création de Dieu  Je connais tes œuvres (nous sommes dans le domaine des œuvres, du faire, de ce qui se voit), Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant Si seulement tu étais froid ou bouillant  … ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche.

Aie ! Des paroles difficiles à entendre, inquiétantes : et si jamais mes chers amis, nous étions nous aussi dans le lot des tièdes ? Notre église de Bordeaux ! Nos églises respectives ?! Et si jamais nous étions  chacun de nous dans le lot des tièdes et donc voués à être vomis de la bouche de Dieu ?

C’est horrible ! Et si ce matin vous êtes venus pour écouter des paroles réconfortantes, c’est mal parti ! Ça fait froid dans le dos,être vomi de la bouche de Dieu…! Il s’agit d’une image un peu excessive, c’est vrai, mais bon….

Parce que tu es tiède, je vais te vomir de ma bouche. Pourquoi cette église de Laodicée est-elle tiède ? Que se passe-t-il ?  Que signifie chers amis, être tiède ?

En cuisine, on dit qu’un plat est tiède quand il n’est ni froid, ni chaud ! Qui apprécie lorsqu’un plat chaud ou froid est servi tiède ? On le jugera même de tiédasse …

Une exception ?  J’ai le sentiment de marcher sur des œufs… certains vins ? !! Qui doivent être servis à température ambiante ? On parle même de  chambrés ? (j’aime bien  ce mot : chambré)

Être tiède, être à température ambiante…. Suivre le mouvement ambiant, adhérer aux idées à la mode, faire troupeau de moutons ….

Cela ne vous fait-il pas penser à cette  parole de l’apôtre Paul dans Romains 12 : Ne vous conformez pas au siècle présent…

Que veut dire être tiède ?  

Est-ce ne rien faire ?  Ne pas s’engager ? Ne pas faire des œuvres ? 

MAIS : l’Amen reproche-t-il à Laodicée son manque d’œuvres ? Non  pas du tout, il lui reproche d’être tiède, ce n’est pas pareil !! Il est donc possible de faire des œuvres, peut-être même de belles œuvres et être tiède ? Aie, ça se complique….!

  • Être tiède, est-ce être indifférent ?
  • Être tiède, est-ce être hésitant ? 

oui – non – non – oui … et à force d’hésiter, on ne fait rien ! On ne s’engage pas…..! 

  • Être tiède, est-ce avoir de la difficulté à donner une parole forte, convaincue, convaincante ?

« … car voyez-vous, la réalité est complexe, c’est compliqué !! … »

Ou bien être tiède est-ce

  • ne pas se poser de question ? 
  • ne pas se remettre  en cause ?
  • ou tout simplement ne pas poser de question ?

Ah, j’aime bien cette réponse ….! Je suis entre autre aumônier dans un EHPAD rural au sud de Bordeaux à Targon, et  lors de chaque visite, une charmante vieille dame vient vers nous : « Madame le pasteure, j’ai une question ! ». J’essaye de répondre comme je peux. Et la dernière fois, elle nous a avoué : « si je ne me posais pas de questions, je ne serais pas moi ! »

Extraordinaire ! sa façon à elle de ne pas être tiède, c’est de se poser des questions ….

Revenons à notre texte, nous avons un élément de réponse ! « En effet, tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien »  Besoin de rien, voilà notre second mot : besoin

De quoi avons-nous besoin ?

J’aime bien la Pyramide de Maslow, psychologue américain qui en 1954 a classé les besoins humains par ordre d’importance en 5 niveaux :

  • Besoin d’accomplissement de soi 
  • Besoins d’estime (confiance et respect de soi, reconnaissance et appréciation des autres)  
  • Besoins d’appartenance et d’amour
    (affection des autres)  
  • Besoins de sécurité
    (environnement stable et prévisible, sans anxiété ni crise)  
  • Besoins physiologiques
    (respiration, faim, soif, sexualité, sommeil, etc)

Et les besoins spirituels ?

Je ne sais pas trop où les placer, peut-être tout en haut ? Ou bien à tous les échelons ?  Si vous avez une idée, je prends…..

Tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien.  Voici une église qui n’a besoin de rien ! Elle a tout ! Pas besoin  d’argent, mais aussi pas besoin de partage, de pardon, de prière ? Eelle s’auto-suffit !

Elle n’a besoin de rien : ….pas besoin de Dieu ???
Un peu spécial pour une Eglise !!

Cela veut-il dire qu’une communauté peut accomplir de belles œuvres sans avoir besoin de Dieu ? « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » disait Jésus à ses disciples.

Tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu !

On peut être malheureux et ne pas le savoir… Une résidente de l’EHPAD  de Marie Durand a ajouté du tac au tac : « on peut aussi être heureux et ne pas le savoir !! » Ce n’est pas faux ! 

Cette église ne sait pas qu’elle est malheureuse…

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais dans cette lettre, je ne sens pas de jugement, de condamnation, au contraire de la compassion, de l’amour….

Oui, ce qui est magnifique, après un diagnostic sévère mais réaliste, l’Amen donne le remède, le moyen de guérir, de s’en sortir et c’est là où nous arrivons à notre troisième image : la porte 

Voici, je me tiens à la porte

Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi.  

Un prédicateur a remarqué que si Jésus était à la porte de l’église de Laodicée, c’est que tout simplement il n’était pas dans l’église… je trouve cette conclusion un peu hâtive !

Un peintre a illustré cette scène biblique, et savez-vous comment il a dessiné la porte ? Une porte sans poignée extérieure, pour bien appuyer que le Seigneur n’entre que si  on lui ouvre de l’intérieur…

 Si tu entends ma voix, et si tu ouvres ta porte, cela, personne ne peut le faire à ta place, alors je pourrai entrer chez toi, …. si ton univers est petit, pas très propre et peu reluisant, ce n’est pas grave,  je pourrai entrer chez toi, partager avec toi, demeurer chez toi … vivre un moment de convivialité !!

Oui, chers amis, Jésus nous propose ce matin un moment de convivialité ! Cela tombe bien, nous qui en manquons cruellement en ce moment….!

Pour que Jésus entre chez moi, il vaudrait  mieux que j’habite chez moi, dans ma maison, et puis il vaudrait mieux que je sache où se trouve la porte et sa poignée intérieure !…

  • Un petit clin d’œil à se connaître ?
  • A habiter, comme on dit, son espace intérieur ?

La recette pour ne pas être tiède ?  

Laisser entrer le Christ, et alors nos œuvres seront plus que des œuvres, nos œuvres seront tout simplement habitées …..

Est-ce cela que nous désirons ? Est-ce de cela dont nous avons besoin ? Que nos œuvres, nos  paroles, nos sourires … aussi soient habitées ?

Chers frères et sœurs, chers amis, je vous remercie d’avoir avec moi découvert ou redécouvert ce petit joyau de la Bible avec un texte qui commençait plutôt mal mais… qui en fait s’est bien terminé !!

Que le Seigneur nous éclaire! Que nous écoutions ses conseils et que nous répondions chacun-e et en église à son appel.

Que celui, celle, qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux églises.

Amen

Partager