Rien de tel que Telemann pour réveiller les confinés qui se morfondent ! Il s’agit toujours de la huitième fantaisie, deuxième mouvement (« vite »).  Pianiste : Yves H.

Et pour accompagner, relisons le livre d’ Esaïe, chapitre 32, versets 1-4 :

1 Alors le roi régnera selon la justice,
Et les princes gouverneront avec droiture.
2 Chacun sera comme un abri contre le vent,
Et un refuge contre la tempête,
Comme des courants d’eau dans un lieu desséché,
Comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée.
3 Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés,
Et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives.
4 Le cœur des hommes légers sera intelligent pour comprendre,
Et la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement.

Photo pris en Aragon, près de Canfranc (Maja Lecherín)
Photo prise en Aragon, près de Canfranc (Maja Lecherín) @RC

Pour aller plus loin

Vous ne savez pas vraiment qui était Georg-Philipp Telemann ? Voici une page qui vous permet de rapidement remédier à cette lacune de culture générale en lisant cette courte biographie.

Partager