Servir, prier, prêcher

Prédication du pasteur Andreas Braun apportée le 7 février 2021 au Temple de Talence en introduction de l’Assemblée locale de la communauté de Bordeaux sud-ouest.

Lectures bibliques

1ère lecture : adaptation du psaume 147

Louez l’Éternel! Car il est beau de célébrer notre Dieu, Car il est doux, il est bienséant de le louer.
L’Éternel  … guérit ceux qui ont le cœur brisé, Et il panse leurs blessures.
Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n’a point de limite.
L’Éternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre.
Chantez à l’Éternel avec actions de grâces, Célébrez notre Dieu avec la harpe!

Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre;
Il fait germer l’herbe sur les montagnes.
Il donne la nourriture au bétail, Aux petits du corbeau quand ils crient,
Ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’il se complaît,
Ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’il met son plaisir;
L’Éternel aime ceux qui le craignent, Ceux qui espèrent en sa bonté.

L’Éternel affermit les barres de tes portes, Il bénit tes enfants au milieu de toi;
Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment.
Il envoie ses ordres sur la terre: Sa parole court avec vitesse
Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre;
Il nous révèle sa parole, ses lois et ses ordonnances.

Louez l’Éternel!

2ème lecture : Marc 1,29 – 39

En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d’André. La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre; et aussitôt on parla d’elle à Jésus. S’étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l’instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.

Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques. Et toute la ville était rassemblée devant sa porte. Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu’ils le connaissaient.

Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.

Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche; et, quand ils l’eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent. Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j’y prêche aussi; car c’est pour cela que je suis sorti. Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.

Tableau montrant Jésus guérisant la belle-mère de Pierre
Guérison de la belle-mère de Pierre par John Bridges, XIXe siècle.

Chers amis,

avec un peu d’imagination nous pouvons trouver dans ce bref passage des débuts de l’activité de Jésus des indications pour la vie de notre Église et pour notre vie de chrétien, à nous.

J’aimerais mettre l’accent sur trois éléments constitutifs du ministère de Jésus et je crois que ces trois éléments sont importants aussi pour la vie de l’église aujourd’hui.

Les trois mots sont les verbes

  • « servir »,
  • « prier »,
  • « prêcher ».

Servir

Dans le premier paragraphe nous est raconté l’épisode de la guérison de la belle mère de Pierre (qui donc n’a pas été célibataire, puisqu’il avait une belle-mère). Elle reçoit de la part du Christ guérison de sa fièvre, apaisement dans son âme, force nouvelle pour sa vie et tout de suite, nous dit Marc, elle  les servit.
Elle se met au service de celui qui l’avait servie le premier.

Autrement dit : nous aimons Dieu car il nous a aimé en premier (1 Jean 4, 19)

Qu’est-ce que nous avons reçu de guérison, de forces et de bienfaits de la part de Dieu ?

Pour l’Église nous pouvons le constater ensemble : Une Église qui vit dans la liberté de culte, une Église qui est riche – même si on voudrait bien être plus riche encore –, une Église où nous pouvons exprimer librement nos croyances et nos doutes, une Église qui agit à travers ses œuvres, une Église qui me donne des frères et des sœurs, comme on dit, des amis qui me veulent du bien … à chacun de nous de compléter cette liste en permanence.

Mais déjà, avec cette énumération sommaire, nous en avons assez pour nous mettre au service du Seigneur.

Ensuite, après avoir guéri beaucoup, – dommage, que l’Évangile ne dit pas que Jésus avait guéri tous les malades et chassé tous les démons –, donc après s’être mis au service de celles et ceux qui étaient dans la souffrance, après une soirée et une nuit plein de travail, si je peux le dire ainsi, Jésus a besoin à son tour et s’en va prier.

Prier

La prière, chers amis, n’est pas un service que nous rendons à Dieu. Dieu n’a pas besoin de nos prières, mais c’est justement le contraire . Dans la prière, nous puisons forces et courage. Dans la prière, c’est Dieu – une fois de plus – qui se met à notre service. Il nous propose des moments d’apaisement et d’écoute où nous pouvons nous recentrer.

Prier a été important pour Jésus après une longue journée, prier a été important pour Jésus avant de vivre la passion, prier reste un élément spirituel important pour le chrétien.

Prêcher

Enfin, le verbe prêcher. Nous sommes une Église de la Parole. Cette Parole, avant toute autre, est celle de Dieu. Nous la trouvons dans les mots de la Bible, dans des échanges autour des textes bibliques et souvent aussi aux cultes.

Cette Parole est, selon l’Évangile de Jean 1:1, une façon de Dieu d’exister : 

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

Si donc, chers amis, nous annonçons l’Évangile, cette Parole de l’amour de Dieu, ce message d’une vie nouvelle possible, cette force qui réside dans le pardon donné par la Parole, si donc nous annonçons cet Évangile autour de nous, au culte comme dans la vie quotidienne, nous annonçons DIEU. Oui, en prêchant, – que ce soit par des mots ou par des actes –, nous rendons Dieu accessible aux autres, ou autrement dit : comme Marie, nous faisons naître Dieu dans notre monde.

Je crois, chers amis, que l’Église – notre paroisse ici à Talence – doit conjuguer en permanence ces trois verbes pour sa propre santé spirituelle et pour les autres qui nous regardent, qui viennent nous rencontrer ou que nous croisons dans la vie.

  • Servir, car le Christ est devenu le premier serviteur …. pour nous.

  • Prier, car Dieu est à l’écoute de chacun et chacune de nous.

  • Prêcher, car le monde comme nous-mêmes, a besoin de l’Évangile, de la bonne nouvelle d’une vie renouvelée possible et offerte en Christ.

Amen

Partager
sem, et, Donec Aenean felis leo. adipiscing ut venenatis, mattis